J'arive enfin à compléter ce post sur mes lectures estivales (heureusement que j'ai pris quelques notes, j'ai une mémoire de poisson rouge !)... Du bon, du moins bon, un coup de coeur...

**********

images
Tu verras, Nicolas Fargues
Un père divrocé perd son fils de 12 ans accidentellement et livre une réflexion sur son fils et sa paternité. Comment a-t-il été père avec lui ? Comment aurait-il pu être autrement ? Récit intéressant et sincère mais pas non plus sensationnel. Plume légère et agréable.

aaa0071
La Muette, Chahdortt Djavann
Cela se passe en Iran. La narratrice est une jeune fille de quinze ans qui écrit dans son cachot sur un cahier aveant d'être mise à mort. Elle raconte pourquoi elle en est arrivée là, son destin et celui de sa famille. La "Muette" est sa tante chérie auprès de qui elle a grandi et qui a eu un destin tout aussi tragique. J'ai bien aimé le style bef et incisif de ce récit. Je ne suis pas une habituée des histoires en pays totalitaire, j'ai trouvé cela intéressant.

aaa0011
Lettre d'une inconnue, Stefen Zweig
Je n'ai jamais lu Zweig, il était temps. Alors oui, c'est bien écrit, le rythme de cette lettre est soutenu. Mais je n'accroche plus du tout à ce genre d'histoire, ce genre de destin. Les passions amoureuses exclusives et tragiques ne m'intéressent plus. Quand j'avais vingt ans oui, aujourd'hui non. Je ne suis plus sensible aux choix que font ces hommes ou ces femmes de tout abandonner pour vivre leur passion, pour suivre la route d'apparence séduisante.

aaa0081
Gatsby, J.S.Fitzgerald
Depuis "Minuit à Paris" de Woody Allen, j'avais envie de lire Fitzgerals pour découvrir un peu de cette fameuse littérature américaine des années 20. L'histoire de Gatsby est une vague histoire d'amour mais surtout elle raconte une ambiance de fête aux environs de New York. C'est intéressant mais pas tellement passionnant. Il y a une vraie originalité dans les moeurs, à cette époque un peu folle. Par exemple, un après-midi entre amis, il fait chaud, on ne sait pas quoi faire alors on décide d'aller à NY, dans tel hôtel pour prendre un bain frais...

aaa0061
La couleur des sentiments, K.Stockett
COUP DE COEUR. Je n'ai pas été déçue par ce livre dont j'avais lu/entendu beaucoup de bien... Mississipi, années 60, l'histoire est racontée par trois personnages : Aibileen, Minny et Miss Skeeter. Il est question du travail des femmes noires chez les femmes blanches. J'ai trouvé le livre absolument passionnant, très attachant, très intéressant et très touchant. J'ai ri et j'ai pleuré. C'est plein de bons sentiments, d'amitié, d'orgueil... Je conseille fortement.

aaa0021
Boomerang, T de Rosnay
Grosse déception. J'avais hâte de lire ce livre, je pensais que j'allais être transportée par l'hsitoire... Eh bien pas du tout. Je crois que je ne supporte plus les narrateurs du genre de ce M.Rey: parisien, quadra, divorcé et qui se la raconte sur sa personne, se trouvant nul, n'ayant pas réussi ceci ou cela. Ca m'exaspère. Et j'ai trouvé l'histoire de ce secret de famille inintéressante (je pense qu'avoir lu le livre après celui de K.Stockett a agravé la sévérité de mon jugement)

aaa0041
La tête en friche, M-S Roger
Un petit livre original qui fait rire et qui émeut. C'est l'histoire de la rencontre entre une vieille dame, Margueritte et un homme, Germain. Germain a la "tête en friche" comme il dit : on lui a toujours dit qu'il était imbécile et abruti depuis son enfance. Il a ses copains au bar, sa petite vie normale... Cette rencontre va tout changer.

aaa0051
L'amour est à la lettre A., Paola Calvetti
Un roman agréable sur une histoire d'amour entre une libraire milanaise un peu originale, très romantique, et un architecte qui vit à New York. Malgré les quelques longueurs, j'ai apprécié cette histoire simple mais intéressante. Toutes les références littéraires donnent envie de se (re)plonger dans les classiques...

002
Le poète de Gaza,
Yishaï Sarid

L'histoire se passe en Israël, entre Tel-Aviv, Jaffa et autres... Le narrateur est un agent de la sécurité intérieure d'Isarël, chargé de faire passer des interrogatoires aux suspects ayant des liens avec les terroristes. Il est très pris par son travail qui lui demande une implication permanente et sa vie de famille en pâtit. Dans le cadre d'une mission, il rencontre Dafna, une écrivaine, qui va l'aider à rencontrer le poète de Gaza... J'ai beaucoup aimé ce roman, pour l'ambiance... parce que d'ici on ne comprend pas toujours ce qu'il se passe là-bas, et alors plonger dans la vie des personnages est passionnante et pour le rythme, la chute finale, bien écrite.